Toucher des revenus avant sa retraite sans pour autant travailler n’est pas forcément utopique. Mais, il convient de s’y prendre tôt et de diversifier. Découvrez tous nos calculs pour vous aider à établir votre stratégie. Zoom sur les solutions de placement les plus pertinentes, sans oublier la pincée de risque désormais nécessaire.

Pour aider ses clients à devenir rentiers, chaque professionnel du patrimoine a sa petite recette. Certains tablent sur des proportions d’actifs également répartis.

« Une bonne allocation d’actifs, c’est environ 25 % d’immobilier, à dominante professionnelle via la pierre-papier, 25 % de fonds en euros avec l’assurance-vie pour garder des réserves, 25 % d’actions internationales de belles sociétés, 25 % de private equity (investissement dans les entreprises non cotées) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *