À partir du lundi 14 octobre, les retraités français vivant à l’étranger pourront remplir leur « certificat d’existence » en ligne via le site info-retraite.fr. Un document unique, valable pour tous les régimes auxquels une même personne peut être affiliée, vient remplacer une procédure parfois lourde et propice aux oublis ou erreurs.

Pour percevoir leur pension de retraite, les Français vivant à l’étranger – près d’1,5 million de personnes actuellement – doivent chaque année prouver leur existence. Depuis ce lundi 14 octobre, le portail public info-retraite.fr leur permet de gagner du temps. Un nouveau service en ligne permet en effet de remplir et d’envoyer le fameux « certificat d’existence » de manière dématérialisée, rapporte Capital.

Une procédure simplifiée

Jusque-là, les retraités vivant à l’étranger recevaient un courrier qu’ils devaient remplir et faire valider par une autorité compétente (une mairie, une ambassade) avant de le renvoyer aux services publics français. C’est à cette condition qu’ils pouvaient ensuite percevoir leur pension. Si un retraité était affilié à plusieurs régimes de retraite, il devait remplir un certificat d’existence pour chacune des différentes pensions touchées.

La dématérialisation vient simplifier cette procédure. « Si c’est le moment de renvoyer votre certificat d’existence, vous trouvez un document pré-rempli avec votre numéro Insee, votre nom de famille, votre prénom », explique Stéphane Bonnet, directeur de l’Union retraite, groupement d’intérêt public (GIP) chargé de la mutualisation et de la simplification de l’inter-régimes de retraite, et gérant du site info-retraite.fr.

Pratique et rapide quand on est affilié à plusieurs régimes

Après avoir vérifié que toutes les informations pré-remplies sont exactes, un rendez-vous en mairie ou en ambassade est toujours nécessaire pour faire valider le document. Mais le nouveau service simplifie la procédure : quel que soit le nombre de pensions différentes touchées, un seul rendez-vous suffira et un seul certificat d’existence vaudra pour tous les régimes.

Ce nouveau service « permet d’avoir un échange plus sécurisé et rapide et d’ôter tout doute concernant l’envoi et la réception du courrier », ajoute Stéphane Bonnet. Les retraités français vivant en Allemagne, au Belgique et au Luxembourg sont déjà dispensés de prouver leur existence, grâce à une convention signée avec la France. Des discussions sont en cours pour instaurer le même système avec l’Espagne, l’Italie et le Portugal.

Article pris en ligne sur le site de BOURSORAMA du 16102019 8.15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *