Publié le 8.11.2019 à 19h18 • Mis à jour le 8.11.2019 à 16h16

Le gouvernement se divise cette fois sur la « clause du grand-père » qui consiste à n’appliquer la réforme des retraites qu’aux futurs travailleurs.

PAR RÉDACTION MIEUX VIVRE AVEC AFP

Jean-Paul Delevoye défend pour sa part “des chemins de convergence”, profession par profession. Crédit: iStock.

Partager

Six mois après la cacophonie sur l’âge de départ, le gouvernement se divise à nouveau sur la « clause du grand-père » qui consiste à n’appliquer la réforme des retraites qu’aux futurs travailleurs, signe d’une fébrilité croissante à l’approche de la grève du 5 décembre.Officiellement « il n’y a pas de divergence de ligne à l’intérieur du gouvernement », selon sa porte-parole Sibeth Ndiaye.

L’exécutif vient pourtant de donner un nouvelle démonstration de ses désaccords sur la réforme des retraites, après l’épisode de l’âge de départ au printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *