Altaprofits transferer son PEP tout en conservant ses avantages

Les dispositions annoncées dans l’amendement Bourquin du 21 février 2017 sont claires : les garanties de votre nouveau contrat d’assurance emprunteur doivent être au moins équivalentes à celles du contrat d’assurance proposé par le prêteur.

Pour trouver l’assurance de prêt qui vous convient le mieux, il vous faudra prendre en compte un certain nombre de critères.

LES RISQUES COUVERTS

CONTENU ET LIMITATION DES GARANTIES

Soyez particulièrement attentifs aux points suivants :

  • Prestations versées en cas d’Incapacité Temporaire de Travail, d’Invalidité Permanente Totale et d’Invalidité Permanente Partielle : prenez connaissance des indemnités prévues dans la notice d’information du contrat par exemple.
  • Délais de carence : un contrat peut prévoir des périodes pendant lesquelles les garanties perte d’emploi ne jouent pas, même en cas de sinistre.
  • Exclusions de garanties : un contrat d’assurance peut comporter de nombreuses exclusions. Effectivement, certains risques ne sont pas pris en charge par l’assurer comme les risques engendrés par certaines pratiques sportives.

Si vous êtes concerné par une exclusion, vérifiez dans quelle mesure le contrat peut permettre une couverture du risque initialement exclu, en contrepartie d’une tarification spécifique. C’est le rachat d’exclusion.

LES LIMITES D’ÂGE

Les garanties proposées présentent des limites d’âge que ce soit à l’adhésion ou en fin de garanties comme par exemple :

  • Une garantie décès ne peut être souscrite au-delà de 70 ans, et cesse de s’appliquer en moyenne aux 80 ans de l’assuré.
  • Les garanties Perte Totale et Irréversible de l’Autonomie, Incapacité Temporaire de Travail, Invalidité Permanente Totale et Invalidité Permanente Partielle cessent généralement de s’appliquer au-delà des 65 ans de l’assuré.

Bref, il est important de vérifier que le contrat proposé couvre bien les garanties sur toute la durée du prêt.

LE COÛT DE L’ASSURANCE

Quelques questions à se poser :

  • Votre cotisation sera-t-elle toujours la même ou, recalculée selon le montant de votre capital restant dû ?
  • Le coût de votre assurance est-il calculé « sur-mesure » ?
  • N’allez-vous pas payer pour des garanties dont vous n’avez pas besoin ?

En fonction des caractéristiques de votre prêt immobilier (capital emprunté, taux d’intérêt, durée de remboursement) et des garanties éventuellement demandées par votre banque, regardez de plus près le coût global de cette assurance, les cotisations ou encore le taux moyen d’assurance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *