CAC 40 : LE SEUIL SYMBOLIQUE DES 6 000 POINTS EST CONQUIS À UNE POIGNÉE DE SÉANCES DE LA FIN D’ANNÉE

Aujourd’hui à 08:33

(BFM Bourse) – Après une courte confrontation, les 6 000 points hautement symboliques ont été finalement balayés sans trop de difficulté vendredi (une première en clôture depuis plus de douze ans !), dans un marché au comportement offensif inchangé, avec l’appui d’éléments encourageants dans le conflit commercial, douanier et technologique sino-américain. Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a pour rappel annoncé jeudi dans une interview accordé à CNBC que le fameux accord commercial dit de Phase I entre Washington et Pékin sera signé au début du mois de janvier.

Le CAC 40, baromètre de référence de la Bourse de Paris, a gagné vendredi 0,82% à 6 021 points, avec une clôture sur les points hauts de séance quasiment.

En cette séance boursière particulière des “quatre sorcières” -au cours de laquelle quatre types de produits dérivés expirent simultanément- la volatilité était accrue et les volumes d’échanges exceptionnellement élevés. Quelque 7,2 milliards d’euros de titres ont ainsi changé de mains vendredi, plus de deux fois les volumes observés sur les dernières séances mais légèrement inférieurs à ceux enregistrés lors de la dernière séance des 4 sorcières, le 20 septembre dernier (7,6 milliards d’euros).

Depuis le 1er janvier, le bilan (exceptionnel) du CAC se chiffre à plus de 27% de gain.

L’activité devrait ralentir avec l’entrée en période de fêtes de fin d’année, sans pour autant contrarier le scénario de poursuite, dans une certaine mesure du rally. Rappelons le calendrier un peu particulier de la semaine, avec deux séances et demi de cotation (ce lundi, une demi séance mardi, et une séance complète vendredi). Mercredi (Noël) et Jeudi (Lendemain de Noël, Bowling Day), le marché restera clos.

Au chapitre statistique vendredi, déception relative à signaler pour les dépenses des ménages français en données définitives pour le mois de novembre (+0,1%) contre une cible à +0.2%. Les premiers chiffres pour le mois de décembre, à paraitre en début d’année prochaine, seront particulièrement scrutées dans le cadre d’un mouvement social d’ampleur dans l’Hexagone, avec une grève particulièrement suivie par les conducteurs dans les transports publics ferrés (SNCF et RATP).

Outre Atlantique, l’attention s’est principalement portée sur la publication des données finales du PIB au troisième trimestre, parfaitement dans le cible, à +2.1%. Les revenus et dépenses des consommateurs américains n’ont pas déçu, tout comme les données U-Mich, en particulier la confiance du consommateur, à 99.3.

Côté valeurs, succès sur toute la ligne pour la biotech Poxel (+8,46% à 9,62 euros), qui a fait part vendredi matin de la réussite de l’essai TIMES 2, l’ultime volet de son programme d’études cliniques de phase 3 destiné à appuyer la demande de mise sur le marché de la molécule iméglimine.

BALYO (+44,03% à 1,40 euro, dans des volumes très épais), s’est brutalement réveillé, à la faveur d’engagements de commandes majeurs de la part de ses partenaires industriels pour l’exercice 2020.

De l’autre côté de l’Atlantique, les principaux indices sur actions ont une nouvelle fois grappillé des points, vendredi, à l’image du Dow Jones (+0,28% à 28 455 points) ou du Nasdaq Composite (+0,42% à 8 924 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l’appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,49% à 3 221 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1120$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 61.10$.

A l’agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité le PIB canadien à 14h30 et les vente de logements neufs à 16h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 24 décembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le dépassement, franc, et avec une clôture sur les points hauts de séance, du seuil hautement symbolique des 6 000 points, a marqué la fin d’une confrontation très courte avec ce seuil: l’appétit des acheteurs est à ce stade insatiable, et le scénario d’un rally de fin d’année est plus que jamais validé. Comme nous le précision dans nos précédentes analyses, le décrochage très ponctuel des 02 et 03 décembre n’a aucunement remis en doute la qualité du biais de fond. Il a défini le cadre d’une respiration, qui au final aura été de très courte durée.

Cet épisode, du point de vue de la psychologie de marché, a répondu point par point à l’épisode qui a suivi le décrochage ponctuel lui aussi, des 01er et 02 octobre. On remarquera dans les deux cas l’inflexion haussière rapide de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) et le caractère imperturbable de la courbe de tendance de fond, la moyenne mobile à 100 jours (en orange)

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l’indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l’indice CAC 40 cote au dessus du support à 6000.00 points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *