Dans la soirée de mercredi, Bruno Le Maire a annoncé que la rémunération du livret A serait abaissée à 0,50%, estimant “irresponsable et incohérent” de maintenir ce taux, et invitant les Français à se tourner vers d’autres placements.  “La nouvelle formule ne vise plus à garantir automatiquement le pouvoir d’achat du Livret A comme cela était le cas depuis 2003, année de la mise en œuvre de la première formule du taux du Livret A”, commente Le Cercle de l’Epargne dans un communiqué.  Le gouvernement souhaite avec cette décision favoriser la consommation et la réallocation de l’épargne vers des placements à plus long terme, mais cela ne va pas de soi, comme l’explique Le Cercle de l’Epargne : “Les ménages risquent dans un premier temps de laisser plus d’argent sur leurs comptes courants. Une partie pourrait être réorientée vers l’assurance vie même si le rendement des fonds euros s’inscrit également en baisse (1,4 % pour 2019). La réorientation vers l’épargne longue n’est pas automatique car le Livret A est avant tout un outil d’épargne de précaution.” C’est en revanche une bonne nouvelle du côté du logement social, principal bénéficiaire de l’épargne collectée à travers le livret A. La baisse de taux correspond en effet à la construction de 17.000 logements supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *