Lors du décès d’une personne, ses héritiers doivent payer des frais de succession. Concrètement, cela signifie qu’à sa mort, sa banque ferme ses comptes et transfère l’argent au notaire ou aux héritiers et fait une déclaration auprès du fisc. Des prestations qui ne sont pas gratuites, bien évidemment, et qui doivent être payées par les héritiers. Alors, que les frais de successions avaient été gelés en 2019 et reculés de 2,8% en moyenne, ils devraient repartir à la hausse en 2020. Une baisse des prix qui aura été de courte durée puisque les frais de succession avaient augmenté ces dernières années, notamment de 4% en 2018. Selon Maxime Chipoy, responsable de Meilleurebanque, « Le gel, qui prendra fin bientôt, laisse prévoir une augmentation de ces frais de 0,3% sur les 39 premières plaquettes communiquées par les banques. Mais la hausse peut être plus forte chez certains établissements » lit-on dans Capital.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *