Le dispositif « Malraux »  dans l’ancien dégradé, qui devait initialement prendre fin pour les dépenses supportées à compter de 2020, continue à s’appliquer pour les dépenses supportées jusqu’au 31 décembre 2022.

L’article 160 de la loi de finances pour 2020 proroge de trois ans l’application du dispositif « Malraux » dans l’ancien dégradé prévu à l’article 199 tervicies du CGI.

Sont visées par la mesure les opérations de restauration d’immeubles situés dans un quartier bénéficiaire du programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (quartiers PNRQAD dont la liste est fixée par le décret 2019-1780 du 31 décembre 2009) ou dans un quartier présentant une concentration élevée d’habitat ancien dégradé (quartiers NPNRU dont la liste est fixée par l’arrêté du 19 janvier 2018).

Pour ces opérations, le dispositif, qui devait initialement prendre fin pour les dépenses supportées à compter de 2020, va donc pouvoir continuer à s’appliquer pour les dépenses supportées jusqu’au 31 décembre 2022.

Pour rappel : Le dispositif « Malraux » permet aux particuliers qui investissent, directement ou via une SCPI, dans la restauration complète d’immeubles bâtis situés dans un site patrimonial remarquable ou dans certains quartiers anciens dégradés de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu lorsque les immeubles sont affectés, après travaux, à l’habitation et destinés à la location. La réduction s’élève, selon le cas, à 22 %ou à 30 % des dépenses supportées (dépenses de travaux imposés ou autorisés par l’autorité publique, charges foncières de droit commun et frais d’adhésion à une association foncière urbaine de restauration), retenues dans la limite de 400 000 € sur une période de quatre ans.

Marie-Béatrice CHICHA 

Pour en savoir plus sur cette réduction d’impôt : voir Mémento Fiscal nos 2840 s. Pour en savoir plus sur les mesures de la loi de finances pour 2020 : voir FR 2/20.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *