Le choix de la durée de détention originelle (6 ou 9 ans) se définit au moment lors de la déclaration des revenus de l’année de livraison du bien et de manière irrévocable. A l’issue de la période des 9 ans , votre client aura ensuite la possibilité de proroger de 3 ans (ou de 2 fois 3 ans si la durée de détention choisi par votre client était de 6 ans) pour ainsi atteindre l’avantage fiscal maximum de 21% sur 12 ans. Ainsi, si votre client indique 9 ans et qu’il souhaite, finalement, revendre le bien 6 ans plus tard, il ne pourra pas le faire sans perdre l’avantage fiscal. Mieux vaut donc opter pour 6 ans et se garder la possibilité de prolonger de 2 fois 3 ans la location pour parvenir à l’avantage maximal de 21%.

Les déficits fonciers éventuellement créés pourront être utilisés pour éteindre d’autres revenus fonciers, puis seront imputables sur le revenu global dans la limite de 10 700 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *