Il existe différentes manières de se constituer un capital. Et l’épargne salariale en fait partie. Faisons le point sur ce système d’épargne, qui va subir des changements au 1er octobre 2020.

L’ÉPARGNE SALARIALE, C’EST QUOI EXACTEMENT ?

L’épargne salariale est un système d’épargne collectif qui permet de préparer différents projets de vie, comme la retraite par exemple. Cette épargne est mise en place par l’entreprise pour qui vous travaillez et se construit avec l’aide de votre employeur. Le principe est relativement simple : votre employeur va vous verser une prime, liée aux résultats de l’entreprise (intéressement) et/ou aux bénéfices (participation). Libre à vous ensuite d’ajouter ou non des versements volontaires, qu’ils soient ponctuels ou réguliers.

Pour les plus chanceux, l’employeur peut également décider de placer des sommes complémentaires. C’est ce que l’on appelle l’abondement.

L’épargne salariale concerne tous les salariés, qu’ils fassent partie de grandes entreprises ou de plus petites comme les PME et TPE. Sachez toutefois qu’elle est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés.

C’est une épargne de moyen ou de long terme. En effet, l’argent peut être bloqué soit pendant 5 ans, soit jusqu’à votre retraite.

COMMENT ÇA FONCTIONNE ?

L’entreprise pour qui vous travaillez peut choisir de vous verser de l’argent de différentes manières :

Grâce à la prime de participation

Si l’entreprise réalise des bénéfices, alors elle pourra vous verser une prime de participation. Pour les entreprises de plus de 50 salariés, la mise en place d’un accord de participation est obligatoire. Pour les entreprises de moins de 50 salariés, c’est par contre à l’employeur de décider. 

Le montant de la prime versée pour l’année 2020 ne peut pas excéder 30 852 €.

Grâce à la prime d’intéressement

L’accord d’intéressement peut être conclu dans tout type d’entreprise, mais il n’est pas obligatoire. C’est au bon vouloir de l’employeur. Il permet aux salariés d’être associés financièrement aux résultats ou aux performances de l’entreprise. La prime d’intéressement est le prorata des résultats ou des performances de l’entreprise.

Le montant de la prime versée pour l’année 2020 est plafonné à 30 852 €.

Avec l’abondement

L’abondement est également facultatif. C’est une somme que votre employeur peut vous verser, en complément des versements que vous effectuez sur votre plan épargne salarial. C’est une jolie manière de vous encourager à épargner.

Les primes de participation et d’intéressement sont disponibles de suite. Toutefois, vous pouvez décider de les placer sur un plan d’épargne salariale (PEE, PERCO ou PER). Cette deuxième possibilité est très intéressante, car les sommes bloquées ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu, dans la limite de 30 852 €.

LES DIFFÉRENTS PLANS D’ÉPARGNE SALARIALE

Ces versements peuvent être placés sur différents plans d’épargne salariale :

  • Sur un Plan d’Epargne Entreprise (PEE)
  • Sur un Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO)
  • Sur un Plan Epargne Retraite (PER)

Le Plan d’Epargne Entreprise (PEE)

Le PEE est un produit d’épargne collectif. Vous pouvez l’alimenter de différentes façons :

  • Grâce à vos primes d’intéressement et/ou de participation
  • Grâce au transfert d’autres plans d’épargne salariale (hormis le PERCO)
  • Via des versements volontaires (plafonnés), par vous et par votre entreprise
  • Via les droits inscrits sur un compte épargne temps (CET)

Les versements du salarié et de l’employeur sont facultatifs. Sachez aussi que les sommes versées sur le PEE sont bloquées pendant 5 ans. Toutefois, certaines situations peuvent les débloquer : mariage, naissance, acquisition de votre résidence principale, invalidité, décès, surendettement…

Le Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif (PERCO)

C’est un produit d’entreprise qui va être remplacé par le PER au 1er octobre 2020. Jusqu’à cette date, vous pouvez l’alimenter de la même manière que le PEE.

Les versements sont également facultatifs, mais, contrairement au PEE, les sommes versées sont bloquées jusqu’à votre retraite, sauf cas exceptionnels (acquisition d’une résidence principale, décès, invalidité …) .

Le Plan d’Epargne Retraite (PER)

Le PER est un nouveau plan d’épargne-retraite, disponible depuis le 1er octobre 2019. Il a été créé par la loi Pacte de 2020 pour remplacer progressivement les différents plans d’épargne-retraite déjà existants. Il se décline sous 3 formes différentes :

  • Le PER individuel. Il est ouvert à tous et succède au PERP et au contrat Madelin. Vous pouvez l’alimenter par des versements personnels volontaires. Vous pouvez également y transférer votre PER d’entreprise si vous le souhaitez.
  • Le PER d’entreprise collectif. Il est ouvert à tous les salariés d’une entreprise. Il succède au PERCO. Vous pouvez l’alimenter grâce aux :
    • Versements volontaires
    • Primes d’intéressement et de participation
    • Droits inscrits sur un compte épargne temps (CET)
    • Sommes correspondant à des jours de repos non pris, dans la limite de 10 jours par an (en l’absence de CET)
  • Le PER d’entreprise obligatoire. Il succède au contrat Article 83. Il est ouvert à tous les salariés d’une entreprise ou réservé à certaines catégories de salariés. Vous pouvez l’alimenter par :
    • Des versements volontaires (de votre part),
    • Des versements obligatoires (toujours de votre part),
    • Des primes de participation et d’intéressement,
    • Des sommes issues d’un transfert d’autres plans d’épargne-retraite,
    • De droits inscrits sur un CET,
    • De sommes correspondant à des jours de repos non pris, dans la limite de 10 jours par an (en l’absence de CET).

Le PER (peu importe sa forme) est bloqué jusqu’à la retraite. Comme pour le PERCO, différents cas peuvent toutefois débloquer les versements (acquisition d’une résidence principale, décès, invalidité, surendettement …). La gestion du PER est pilotée (sauf mention contraire de votre part). C’est une stratégie d’investissement qui évolue avec le temps (les supports sont plus ou moins risqués selon votre âge).

La fiscalité du PER est très attrayante. De plus, l’épargne cumulée jusqu’à votre retraite sera disponible en capital ou en rente viagère.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le PER, consultez notre article : PER, de bonnes nouvelles pour l’épargne-retraite grâce à la loi Pacte !

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’épargne salariale, contactez-nous via le formulaire de contact ci-dessous. Le Conseiller en Gestion de Patrimoine le plus proche de chez vous, vous recontactera afin de vous rencontrer !

BON À SAVOIR

  • Une condition d’ancienneté (3 mois maximum) peut être exigée pour pouvoir bénéficier des primes de participation et d’intéressement.
  • L’employeur peut abonder vos versements jusqu’à 300%, dans la limite du plafond légal applicable chaque année. Si par exemple, vous décidez d’effectuer un versement volontaire de 1 000 € cette année, votre employeur devra verser 3 000 € sur votre plan épargne retraite.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *