Pendant le confinement, les Français ont connu une situation inédite où les libertés de se déplacer étaient limitées. Une situation qui a exacerbé certaines envies. La plupart d’entre eux ont vécu cette période dans un appartement, sans possibilité de prendre l’air dans un jardin ou sur un balcon, et le plus souvent dans un logement trop exigu. Désormais, les personnes en quête d’un bien ne pourraient imaginer leur futur domicile sans un balcon ou une terrasse, comme l’explique Le Parisien.

Selon une étude de l’Insee, 5 millions de Français auraient vécu le confinement dans un logement surpeuplé. « Auparavant, le fait de disposer d’un balcon ou d’une terrasse était bien sûr un bonus, mais l’absence d’un extérieur n’était pas un facteur rédhibitoire à l’achat. Aujourd’hui, cela devient un critère de recherche déterminant », assure au Parisien Thomas Lefebvre, directeur scientifique de la plateforme Meilleurs Agents. D’après les estimations de cette dernière, il y aurait en France pas moins de « 800 000 appartements de résidence principale » qui « possèdent un espace extérieur », ce qui représente 6 % du parc de logements collectifs.

Un coût élevé

Un critère de choix qui a un coût. « Dans les 11 plus grandes villes de France que nous avons étudiées, un espace extérieur fait grimper les prix en moyenne de 8,8 % », affirme Thomas Lefebvre. Ainsi, en prenant l’exemple d’un appartement de 80 mètres carrés, 22 000 euros supplémentaires devront être déboursés pour obtenir une terrasse ou un balcon à Toulouse. À Nice, comptez 29 000 euros, puis 31 500 euros à Lyon et environ 75 000 euros à Paris.

Lire aussi Placements – La chasse aux frais est ouverte !

« Une terrasse a proportionnellement deux fois plus de valeur à Marseille qu’à Paris, car on en profite beaucoup plus dans une ville qui jouit d’un fort ensoleillement. À l’inverse, l’impact sur le prix est faible à Lille », explique Thomas Lefebvre. Ce constat s’applique donc aux propriétaires qui souhaiteraient revendre leur bien. D’après Meilleurs Agents, l’étage auquel se situerait l’appartement jouerait également sur le prix du logement.

Extrait du journal LE POINT en date du 25.05.2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *