La chaîne de restauration Courtepaille (près de 300 établissements), contrôlée par la société d’investissement britannique ICG, a indiqué avoir demandé sa mise en redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce d’Évry.

La chaîne suscite d’ores et déjà l’intérêt de quatre prétendants sérieux, dont deux concurrents directs. Buffalo Grill, détenu par la société d’investissement britannique TDR Capital, et Groupe Bertrand, qui détient la chaîne Hippopotamus, figurent parmi ces candidats. Par ailleurs, la société d’investissement Butler, ancien actionnaire de Groupe Flo, ainsi que Naxicap, actionnaire de La Boucherie, sont également sur les rangs.

La mise en redressement judiciaire de Courtepaille intervient alors que la crise sanitaire l’a privé de 40 % de son chiffre d’affaires. L’enseigne, qui avait déjà souffert du mouvement des Gilets jaunes et des grèves contre la réforme des retraites, s’est par ailleurs vu refuser une demande de prêt garanti par l’État (PGE). Dans l’immédiat, Courtepaille reprend progressivement son activité, la moitié du réseau étant désormais rouvert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *