Quel est le pays ou l’on prélève plus de charges aux salaries ?

Le lundi 19 juillet marque traditionnellement le jour symbolique de « libération fiscale et sociale » des Français, qui sont donc les derniers à être « libérés » en Europe, avec les Autrichiens. La raison : en matière de fiscalité et de cotisations sociales, la pression est lourde sur le salarié moyen français.

Pour autant, depuis 2018 ce poids des prélèvements obligatoires a baissé en France, mais reste cantonné à courant juillet. A contrario la majorité des 27 pays de l’Union européenne libère ses citoyens de la pression fiscale et sociale au mois de juin. Pour arriver à un tel classement, le calcul prend en compte le salaire complet payé par l’employeur au titre du salarié, puis à partir des cotisations sociales patronales et du salaire brut. Ensuite, les cotisations salariales, l’impôt sur le revenu et la TVA sont déduits afin de parvenir au pouvoir d’achat réel du salarié.

Autre point, actuellement, dans l’Union européenne, le taux réel d’imposition du salarié est de 44,5% en 2021, toujours selon les auteurs de l’étude. Il est en baisse de 0,15% par rapport à 2020 et de 1,10% par rapport à 2014, considérée comme une année record.

Article tire de zoom invest en date du 19 juillet source “mieux vivre votre argent”.