Que cache les rendements non cotes ?

Le private equity se veut un placement de moyen terme offrant une alternative crédible aux produits d’épargne à faible rendements, mais aussi à ceux exposés à la volatilité de la Bourse. Les très belles performances enregistrées ces dernières années ne doivent pas faire oublier que le non coté est un placement risqué, en plus d’être peu liquide.

Très à la mode ces dernières années, le non coté tend à faire partie de la panoplie incontournable des placements proposée aux épargnants en quête de diversification et de performances. Certains sont axés sur les PME et les PMI, d’autres privilégient les start-up. Michaël Sfez, président de Kermony Capital, rappelle que « ces vingt dernières années, le private equity a réalisé une performance dopée, soit de 11 % par an en moyenne contre 6 % pour les actions ».

Pour autant, les objectifs de rendements annoncés ne peuvent pas être assurés, notamment à cause du développement des sociétés sélectionnées. Autre problématique majeure pour ce type de placement : l’absence de liquidité. L’argent consenti se trouve immobilisé pendant au moins 7 ans et jusqu’à 14 ans au maximum en fonction des fonds sélectionnés.

Extrait de zoom invest en date du 05/04/2021 par les ECHOS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *