Pinel ce sera en 12/2024 ou 12/2023 ?

Dans le cadre du projet de loi de Finances 2023, un amendement a été déposé, qui prévoit la fin du dispositif d’investissement locatif Pinel au 31 décembre 2023, au lieu du 31 décembre 2024. « Cet amendement va à l’encontre de la stabilité fiscale tant souhaitée par tous les acteurs économiques », s’agace Pascal Boulanger, président de la Fédération des promoteurs immobiliers, via un communiqué.

Et l’intéressé de rappeler que « le dispositif actuel a été modifié il y a à peine un peu plus de six mois ». « Comment voulez-vous que nos entreprises s’organisent dans de telles conditions et que les Français conservent leur confiance dans le pouvoir politique ? », feint-il alors de s’interroger, toujours dans ce même communiqué.

Aux yeux de la FPI, cette initiative, « prise sans concertation avec les professionnels du secteur », regrette-t-elle, introduit « une insécurité fiscale préjudiciable au bon fonctionnement des entreprises qui ont besoin de stabilité ». Elle intervient au plus mauvais moment, selon elle : sur le premier trimestre 2022, le nombre de logements proposés à la vente a chuté de 15 % par rapport à 2021. Pour la FPI, si ce texte venait à être adopté, près de 60 000 logements destinés à être loués, sous plafonds de ressources et de loyers, ne verraient pas le jour.

« Faire disparaître prématurément le dispositif Pinel empêcherait, par effet collatéral, la réalisation des programmes prévus et donc les autres logements, tels les logements sociaux que nous produisons massivement et ceux destinés au parcours résidentiel des Français », ajoute encore la FPI.

« Le logement mérite mieux que de sombres tentatives de rabotage fiscal, dont les conséquences, non évaluées sur le plan économique et social, aggraveront le pouvoir d’habiter de nos concitoyens », conclut Pascal Boulanger.

A savoir que derrière, le systéme de commercialisation est difficile a gérer un pas en avant et deux pas en arrière…